Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 15:45

miss-cool.jpg

© Aurélie de la Pontais

 

Pour certaines choses, je suis moins détendues que je le souhaiterais.

Quand je reçois du monde chez moi... eh bien je REÇOIS, je me creuse un peu pour savoir ce que je vais offrir à boire, à grignoter, à manger etc.
Recevoir à l'improviste oui... mais en fait non. J'aime beaucoup l'idée, ça correspond à mon fantasme personnel de fille ouverte, spontanée, sociable, dé-ten-due ! Sauf que je ne le suis pas, détendue... Si quelqu'un me propose un truc à l'improviste, je dis non. Embêtée, gênée, je m'excuse tout ça, mais non quand même. Je ne suis pas préparée psychologiquement à recevoir ou à sortir (selon). "Je suis désolée, mais une autre fois" (où on aura planifié le truc). 
Et puis après coup je regrette : C'est trop con ! Je me plains de ne pas voir assez de monde mais quand on me propose je refuse... oui mais bon, il/elle m'a pris au dépourvu aussi...
Bref.
Mon copain n'est pas comme ça. Il me dit souvent que je suis plus sociable que lui, que lors de soirées je ne suis pas perdue, je donne le change, je parle avec tout le monde, j'ai l'air à l'aise. Oui certes... je suis un animal sociable qui connaît les règles non dites d'une soirée entre copains plus ou moins proches. Et j'en suis plutôt contente.
Par contre, je n'ai pas la simplicité d'inviter... c'est le mot : je manque de simplicité. Tout comme je suis incapable de sortir à l'improviste, je suis incapable d'inviter à l'arrache... comment faire pour m'organiser ??? Ca risque de ne pas être "parfait" !! 
Mais grâce à ... je sais pas qui ou quoi, mon copain m'apprend cette simplicité. Lui ne se pose pas de question. Si un soir il a envie de voir ses copains, il appelle, il propose et voilà ! Et si je m'affole parce qu'on n'a pas d'alcool, de petits gâteaux ou de quoi faire un repas digne de ce nom, il me dit que "ouh la la, on s'en fout, c'est que mes potes ! On se débrouillera !"
Et le pire c'est qu'une fois qu'il m'a "calmé", je parviens parfaitement à faire un truc "sans façon" (j'utilise plein de guillemets si je veux d'abord) et qu'en plus je suis super contente de cette soirée improvisée qui se passe en général très bien... bien mieux d'ailleurs, que lorsque j'invite en grande pompe et que je me mets la pression toute seule.
J'ai bien conscience que le côté "parfait" (très relatif) que je recherche, c'est pour me rassurer, au cas où un plat un peu original pourrait sauver une soirée mortelle. 
On ne se refait pas ! 
Enfin si, je continue à évoluer !

Partager cet article

Repost 0
Published by moi - dans Ma vérité
commenter cet article

commentaires

severine 20/04/2012 11:44


Je connais ce stress lié aux sorties et aux invitations. Même avec des personnes que je connais bien. Même avec ma meilleure amie, il faut que je me fasse violence pour ne pas céder à la
tentation d'en faire trop.. Il faut que je fasse la démarche mentale de me sermoner et de me dire : "mais oui, papoter autours d'un café soluble ça suffira, pas besoin de faire un gateau ... " ou
alors, je suis contrainte de me tenir des discours du style : "mais si tu vas trouver des choses intéressantes à dire !"...
Donc, ouais, je comprends.
On continue nos efforts ? ;)

100 000 vérités 20/04/2012 11:45



Ah tu me rassures !! Je me sens moins seule/folle :-p



Présentation

  • : Le blog de 100 000 vérités
  • Le blog de 100 000 vérités
  • : ... et la mienne ! Juste mon grain de sel dans toute cette cacophonie.
  • Contact

Flux RSS 100 000 vérités

Recherche