Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 16:02

mistake.jpgEtre confronté à une erreur que l'on a faite au travail c'est très inconfortable, humiliant, gênant, culpabilisant. On aimerait tellement pouvoir tordre la réalité ou se rendre compte que finalement non, faute il y a, mais de nous elle ne vient pas...

 

Ce matin, j'ai demandé à mon chef s'il allait enfin m'envoyer un texte que je lui demande depuis des semaines... ses retards successifs m'agacent, du coup je lui ai demandé de manière un peu affectée quand est-ce qu'il pensait m'envoyer ce fameux texte... à quoi il m'a répondu qu'il y avait une grosse merde à gérer avant... ouais, comme par hasard.

 

Il est revenu quelques minutes après en expliquant la grosse merde... j'ai tout de suite compris que c'était moi qui avait fait le document en question et qui avais commis cette erreur. Ce que je lui ai dit tout de suite. Il ne m'a fait aucun reproche, ça ne semblait même pas lui importer. 

 

Je ne l'estime pas beaucoup pour plein de raisons, mais être capable d'assumer les erreurs de ses employés sans les accabler de reproches, c'est une vraie qualité !

 

Erreur il y avait donc eu... mais la solution proposée me semblait un peu disproportionnée. Pour moi, on pouvait la laisser filer – parce que j'en étais l'auteur ? Honnêtement je ne pense pas, si ça n'avait pas été moi, j'aurais même insisté plus lourdement, là je me la suis fermée assez vite. 


J'ai pris mon téléphone et effectué toutes les démarches nécessaires au règlement de la situation. Ca m'a donné une contenance tout en montrant que je prenais les choses en main.
J'ai rapidement trouvé une solution beaucoup moins onéreuse que prévue et dans les délais impartis, ce qui ne nous semblait pas possible de prime abord. C'est assez soulagée que j'ai été exposer la solution à mon chef qui m'a remercié d'avoir été aussi efficace... genre j'étais son sauveur... quelle situation inconfortable ! Il me remerciait chaudement de trouver une solution "pas si pire" à un problème que j'avais créé...  je me sentais un peu pouilleuse du coup.  

Une fois que les choses ont été un peu plus calmes, j'ai expliqué à mon copain ce qu'il venait de se passer et le fait de l'exposer noir sur blanc, m'a mis face à ce que je ressentais : honte et culpabilité. L'amour-propre en prend un coup dans ces cas-là.
Je sais que cette erreur est due également à la désorganisation du moment et au fait que la chaîne de travail est rompue. Mon travail n'a pas été relu or il aurait dû l'être par une personne au moins... mais je n'aurais pas dû faire de faute à l'origine et j'aurais dû trouver quelqu'un pour relire le document.
Cet épisode me servira de leçon, je pense que je ne suis pas prête d'oublier de faire relire un de mes travaux !

Je viens de réaliser que ça fait un an aujourd'hui que je suis dans cette boîte... sacré anniversaire...
Repost 0
Published by moi - dans Au travail
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 19:30

Parfois au boulot flotte un air de détente et le bureau se met à ressembler à un salon de thé... du moins en ce qui concerne les sujets de conversation.

Ce matin c'était les chansons françaises. 
On n'est que 4 mais nous représentons un panel de population assez diversifié pour si peu de personnes ! Du coup, nos conversations sont souvent très intéressantes. D'autant que le ton/niveau, même détendu voire moqueur, reste toujours suffisamment bienveillant pour que l'on puisse donner son avis même s'il est différent de celui de la majorité et c'est bien la première fois que je croise ça dans le milieu professionnel !       

On s'est fait une petite retrospective des chanteurs aimés ou détestés dans les 20 dernières années. Avec des : "Ah bon ?! Tu aimes bien Laurent Voulzy, toi ?!", Ou alors : "Quoi tu ne connais pas cette chanson ?? Mais si, écoute !" Et hop, on passe un extrait.

Et je crois que c'est une des premières fois où j'ai assumé mon goût pour les chansons de Goldman. D'habitude, quand je sens que les gens ne doivent pas l'apprécier, je me la ferme. Il n'a pas besoin d'une attachée de presse qui vente ses mérites et mes interlocuteurs ont eu le temps de se faire leur idée, ils ne l'aiment pas, point barre.

 

On a fini avec le tube de Bryan Adams (qui n'est pas français je suis d'accord, on a un peu dévié), ça m'a replongée direct dans mes 13-14 ans. Je me revoyais à la fois envier et mépriser mes copines qui dansaient des slows avec les mecs de notre classe. Beurk ! Comment pouvaient-elles danser avec untel ou untel ?! Mmmm... mais au moins elles dansaient, elles... et embrassaient en plus... soupir !

 

PS : la chanson dans la tête toute la soirée ? C'est cadeau !
Repost 0
Published by moi - dans Au travail
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 09:01

anti-Internet

 

Je racontais la semaine dernière mes déboires professionnels avec la vieille bique anti-Internet. Il y a eu d'autres épisodes depuis dont un mémorable où ma collègue a fait tampon, parce que la vieille bique voulait "s'agress... pardon s'adresser à ma pomme : la personne qui voulait l'obliger à ouvrir un mail et à faire défiler du texte" - fin de citation. Non mais pour qui je me prends, franchement ?!

Il a donc fallu que j'envoie le fameux document par U*PS, 200 € pour une connerie... mon chef a fait la tronche, mais c'est lui qui ne veut pas l'affronter alors...

Et ce matin, je reçois un mail de Mme Vieille-Bique, me disant que finalement elle a réussi à ouvrir le document, à faire défiler les pages et elle me donne ses 3 1/2 corrections par mail, comme une fleur.

1e réaction : Yes !! Je suis trop forte, j'ai vaincu le dragon, ah ah ah !!
Réalité : Bravo Mme Vieille-Bique, vous êtes très forte, vous avez réussi à vaincre ce démon d'Internet !!

2e réaction : greumbflleu !!! Si Mme Vieille-Bique n'était pas si réac' on aurait économisé 200 €

Nouvelle étape pour la vieille bique, envoyer un mail avec une pièce jointe, youhou !!! C'est pas encore gagné cette histoire ! 

Repost 0
Published by moi - dans Au travail
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 13:10

telephone

 

Au travail, j'ai eu à subir une nana au téléphone... vieille bique anti-Internet qui vit à l'autre bout du monde.
Au début elle était juste très bavarde pour ne rien dire, soit...
Et puis j'ai eu droit à la version énervée : mesquine, donneuse de leçon et contradictoire. Pendant la conversation, des piques de mauvaise foi me venaient, mais je me suis retenue, sauf pour une (il faut savoir qu'elle est à la bourre pour m'envoyer un dossier et qu'elle vit donc aux antipodes) :

Elle : Je pourrais vous l'envoyer par mail, mais je vais le faire par courrier
Moi : Pourquoi ? C'est trop rapide par mail ??

 

Cette remarque peut sembler insignifiante , mais elle m'a fait un bien fou moi qui suis du genre à trouver LA réplique 2 heures après. 
Après avoir raccroché, j'étais très tendue et énervée mais contente quand même de ne pas être restée comme une huître face à elle. Mais il m'a fallu de longues minutes pour éliminer la tension due à la conversation.

 

Je l'ai eu de nouveau aujourd'hui et rien que le fait qu'elle m'appelle encore m'a agacé. Du coup, je me suis permise d'être plus naturelle et de lui sortir ce qu'il me venait : de pointer ses contradictions ou sottises, tout en restant poli... à peu près du moins.

Résultats : concrètement pas grand chose, elle est toujours aussi pénible et elle en fera quand même à sa tête, par contre l'après coup de fil a été beaucoup moins tendu et j'ai moins eu besoin de m'épancher pour me remonter le moral après coup :-)

Je pense que ce qui m'a permis de passer le pas (comprendre ne pas me faire marcher dessus et dire amen à tout ce qu'elle dit sans lui faire comprendre que 1) elle me saoule et 2) ce qu'elle propose n'a ni queue ni tête) c'est que je me sens mieux parmi mes collègues (je suis la petite nouvelle) ce qui me donne la légitimité nécessaire pour agir comme je le sens et pas comme j'ai l'impression que je dois agir. Et ça fait du bien !

Repost 0
Published by moi - dans Au travail
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de 100 000 vérités
  • Le blog de 100 000 vérités
  • : ... et la mienne ! Juste mon grain de sel dans toute cette cacophonie.
  • Contact

Flux RSS 100 000 vérités

Recherche