Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 13:22
L'accouchement

Notre petit bout a fait surface 2 jours après mon article, plus tôt que je ne le pensais donc et voici les réponses à mes propres questions :

Comment vais-je sentir que le moment approche ? Eh bien j'ai ressenti quelque chose d'inédit, depuis presque 9 mois en tout cas, une douleur de règles... je me suis dit que ça devait être le début des contractions
Vais-je enfin sentir les contractions ? Eh bien oui, j'ai senti la première vers 22h30 le 29 avril... et puis c'est allé crescendo
Est-ce que la poche des eaux va se rompre en premier ? Non, la sage-femme l'a percé sur la table d'accouchement
Serai-je seule à la maison ? Non, Léomath était là
Aurai-je le temps de faire le travail préparatoire à la maison ? Oui !! Et j'en suis fière et contente !
Avec Léomath ? seule ? un peu des deux ? Je l'ai fait seule dans la chambre, sans trop lui dire qu'il me semblait que c'était le "vrai" travail et que ça avait l'air d'avancer pas mal... de peur qu'il veuille qu'on parte tout de suite à la maternité et me disant que de toute façon il ne pouvait pas trop m'aider
Devrai-je l'appeler au travail ? Ben non, du coup
Est-ce que ce sera de jour ou de nuit ? Le travail a commencé de nuit, mais Miniléo est arrivé à 12h52 (pour être précise)
Est-ce que ce sera long ? douloureux ? Long... tout est relatif, première contraction à 22h30 donc, départ à la maternité à 6 h (avec travail personnel entre temps, en gérant à peu près les contractions et la douleur grâce aux positions montrées par la sage-femme) arrivée à la maternité à 6h30, pose de la péridurale vers 8h30 quand je l'ai demandé (parce que ça commençait à faire vraiment mal quand même) et là, les contractions ont été ralenties... donc dodo dans une drôle de position pour aider le bébé à descendre... et puis accélération, arrivée du gynéco et travail final et hop un bb tout chaud !! :-)
Serons-nous complices ? agacés ? concentrés ? moi dans ma douleur et lui dans l'interrogation ? Déjà, on ne s'est pas engueulés, et ça, c'est génial je trouve !! Léomath ne savait pas trop quoi faire pour m'aider et pour s'occuper... mais il était bien présent et me soutenait par des paroles d'encouragement et de réconfort
Et le trajet vers la maternité ? de jour ? de nuit ? pendant les embouteillages ? A 6 h du matin, donc pas encore d'embouteillage et du coup on a trouvé de la place dans le mini parking de la maternité
Et l'ambiance dans la voiture ? tendue ? douloureuse ? inquiète ? impatiente ? pressée ? Léomath en mode bavard et monologue, parce que j'étais davantage concentrée sur la fréquence et la douleur des contractions que sur ce qu'il disait, mais il n'y avait pas de tension
Et le trajet que Léomath n'a toujours pas regardé ? va-t-on se perdre ? vais-je avoir envie de le tuer ? En fait, il savait en gros où se situait la clinique et moi y étant déjà allée une fois, j'ai pu le guider pour les 100 derniers mètres
Et l'arrivée à la maternité ? accueillante ? pressée ? tendue ? Terriblement banal je dirais... ils en voient plusieurs jours et nuits donc ça n'a pas pour eux le côté exceptionnel que ça avait pour nous. Présentation de la carte vitale, pièce d'identité et autres papiers... et puis on monte à la maternité proprement dite...
Y aura-t-il des faux départs ? des retours à la maison ? Eh bien non. La sage-femme semblait croire qu'il s'agissait bien d'un faux-travail, vu ma bonne mine à l'arrivée, mais non, le col était déjà ouvert à 3 cm, elle a supposé que je devais être dure au mal
Et l'après ? long et seuls pour le pré-travail ? ou efficace et rapide ? Après le tout premier examen qui a indiqué que le retour à la maison n'était pas nécessaire, la sage-femme nous a demandé ce que l'on voulait faire... Euh eh bien on sait pas nous, on n'a jamais accouché encore, c'est vous qui savez !! Elle voulait savoir si je voulais la péridurale tout de suite (et donc aller en salle d'accouchement) ou si je voulais continuer le travail seule (et donc aller en chambre avant de revenir quand je le souhaitais pour la péridurale). J'ai choisi la 2e option.
Est-ce que tout se passera bien avec la péridurale ? L'anesthésiste m'a fait une péridurale très forte, au début du moins, je ne pouvais plus bouger le bas de mon corps (à partir du bassin), la sage-femme m'a dit : "Eh oui, c'est les péridurales de Simone ça !!", la sage-femme était obligée de me bouger les jambes elle-même pour me changer de position ! Heureusement, la sensation est revenue pour le travail final.
Est-ce que "ma" sage-femme sera là ? est-ce que "mon" gynéco sera là ? Ma sage-femme n'était pas là, mais mon gynéco oui et l'ambiance était très détendue et "blagante" dans la salle, c'était bien agréable... même si personnellement je ne participais pas trop.
Et l'accouchement en lui-même ? ça, je le laisse entre les mains des professionnels, trop de possibilités, trop flou Eh bien le travail final a été assez rapide, j'étais bien guidée et motivée par le gynéco et la sage-femme, je sentais que Léomath était assez impressionné par la force nécessaire et la fatigue que ça engendrait à chaque contraction (et bien content de ne pas avoir à le faire :-p) et tout ce travail a été récompensé par l'arrivée de Miniléo dont j'ai d'abord senti la tête contre ma cuisse, quelle sensation !! Je pense que je la garderai longtemps ! Et puis j'ai ensuite eu la joie de sortir moi-même le bébé et de le prendre contre moi !! Je savais que c'était possible, mais je ne pensais pas avoir cette chance !!
Et l'après avec le bébé ? magique ? bizarre ? trop épuisés ? Bizarre, c'est certain. C'était à la fois une évidence : c'est mon bébé, je m'en occupe, c'est moi qui gère etc. mais aussi un étonnement : je suis "maman" ?? ce magnifique bébé c'est "le mien" ?? et puis le flip aussi, à plusieurs niveaux, tout d'abord : c'est trop beau pour durer, il va y avoir "un truc" pour gâcher tout ça... et puis aussi le flip de tout cet inconnu face à moi : comment faire face à tout ce que je ne connais pas sur les 1001 choses qui peuvent arriver quand on s'occupe d'un tout petit.
Je dois dire que j'étais beaucoup en mode "Je" parce qu'à la maternité c'est surtout la maman qui compte, Léomath continuait à travailler en même temps, et c'est moi qui restait avec Miniléo 24h/24 et qui l'allaitait et puis je savais que je m'occuperais bien plus de lui que Léomath. Et on peut remettre toute cette phrase au présent.

Cela dit j'essaie de laisser sa place au papa aussi et de ne pas intervenir quand il s'occupe de Miniléo, même si j'ai plein de choses à redire, pour qu'il trouve sa place petit à petit et prenne du plaisir à s'en occuper. Et quand je ne parviens pas à retenir mes critiques, j'essaie de m'en excuser platement et rapidement parce que si je veux qu'il prenne sa part, je dois accepter qu'il le fasse à sa manière et je me rends compte que s'il ne fait pas comme moi, il ne fait pas mal pour autant.

Je n'ai pas de véritables peurs pour cet accouchement, je ne m'en fais ni une image idyllique, ni un film d'horreur, mais je me pose des questions. Même si je n'avais pas d'image parfaite en tête, j'espérais bien pouvoir avancer le travail au maximum à la maison, ce qui a été le cas et pour le reste, je n'ai pas eu de mauvaises surprises par rapport aux infos de la sage-femme, du coup j'ai très bien vécu l'accouchement et j'en garde un bon souvenir avec la cerise sur le gâteau : sortir Miniléo moi-même !

J'aime le côté "surprise" du : quand est-ce que ça va arriver, dans 2 heures ou dans 10 jours, chez moi ou à Leclerc, seule ou avec Léomath ou plus de personnes, contractions ou perte des eaux etc. 2 jours après donc, chez moi, avec Léomath et contractions !

Et puis il y a l'après accouchement, plein de mystères sur ce bébé que je côtoie depuis 9 mois, mais que je ne connais pas. Comment sera-t-il ? Beau comme un ange, calme pour le moment, "colliqueux" comme beaucoup de bébé, avec le sommeil facile, surtout au sein, pas très pressé de manger, mais aussi : adorable avec toutes ses mimiques d'après tétée, très réactif aux chansons, aux caresses, et c'est aussi un vrai petit singe avec ses membres longs et fins qui s'accrochent à moi... Bref, c'est un être à part entière, déjà ! Et moi, comment je vais être avec lui ? A la fois zen quand je lui parle et m'occupe de lui (même quand il hurle à cause du mal au ventre) et hyper touchée quand on me dit qu'il n'a pas pris assez de poids et que je dois tirer mon lait pour lui donner en complément (on peut même dire démoralisée, baby-bluesée) Et Léomath ? Plus attendri et émotionné qu'il (et que je) ne le pensait. Il est protecteur et flippé aussi (il respire encore là ?), mais moins présent sur les soins quotidiens... ce qu'on savait tous les deux d'avance. Et notre couple ? Comment allons-nous réagir à deux face ce bébé qui va tout changer ? Pour le moment, ça se passe très bien, les tensions sont vites démontées, on parle bien, on arrive à s'expliquer s'il y a un différend et on reste complices !!

Et puis il y a l'allaitement, qu'on a choisi à deux depuis longtemps maintenant. Comment va-t-il se mettre en place ? Douloureusement ? Avec plein de questions, de doutes ? Je ne savais pas du tout comment je me positionnerais face à l'allaitement mais les galères de ces 2 dernières semaines m'ont permis de me rendre compte que j'y tenais parce qu'il aurait été bien plus simple de lâcher l'affaire et de passer au biberon. Mais j'aime donner le sein à Miniléo, l'avoir tout contre moi, savoir que ce que je lui donne lui fait du bien et le fait grandir (du moins quand ça marche), pouvoir partir sans avoir à préparer de biberon, me réveiller la nuit et juste avoir à le prendre contre moi sans avoir à me lever.
Je ne pensais pas que l'allaitement pouvait être si complexe. Je savais que ça pouvait être douloureux et compliqué mais à partir du moment où je gérais la douleur et où le bébé prenait bien et régulièrement le sein, je ne m'attendais pas à ce qu'on me dise qu'il y avait un souci. C'était sans compter les "tétouillages" de Miniléo accompagné d'un dodo trop rapide qui ont abouti à une prise de poids quasi nulle après la sortie de la maternité et ont occasionné le branle-bas de combat de "l'autre" sage-femme et entretenu mon petit moral d'après maternité.

Les premiers jours à la maison, on sera que tous les deux... les pionniers de la découverte de bébé et de son fonctionnement !! :-)

Après, il y aura mes parents qui viennent de partir, après une semaine à la maison ; la présence de ma mère a été bénéfique durant cette période pénible et elle et mon père ont fait un boulot de dingue à la maison, qui m'a fait honte et plaisir à la fois... ça a parfois été tendu entre eux et Léomath, mais pour moi c'était que du bonus !, la mère de Léomath sûrement, elle est venue avec ma belle-belle-mère à la maternité, puis à la maison avec le frère de Léomath. Elle est très discrète mais clairement très contente d'être de nouveau mamie et que Miniléo ne soit pas trop éloigné. On a une mamie-sitter pas trop trop loin et c'est bien cool, pour tout le monde. Ma soeur, pas sûr du tout apparemment. A priori, on va réussir à se voir à Paris !! Bref, y aura du monde, est-ce que ce sera mieux ? Ou perturbant ? Ca fait du bien de voir du monde, même quand ça ne va pas, ça permet de parler de ce qui cloche et de voir que ce n'est "pas si pire" :-) Est-ce que nos parents vont se rencontrer ?? Eh bien non, THE rencontre se fera au mariage !!

Est-ce que le bébé va être assez urbain pour arriver quand ma coupine sera encore en vacances dans le coin ? Plus ça va, moins j'y crois ! Il en fait déjà rien qu'à sa tête ! Mais bon, elle sera a priori sa première baby-sitter, à Paris ! Sacré privilège quand même ! Il est même arriver avant pour qu'on ait le temps de sortir de la maternité et de prendre un peu nos marques tous les trois. Elle a lancé le départ des visites à la maison ! Et elle a surtout grave géré avec Miniléo... elle n'avait pas besoin de ça pour avoir le job à Paris ! Mais ça a fait plaisir de les voir tous les deux !

Bref, des questions... et des réponses et d'autres questions pour longtemps sûrement !!

Repost 0
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 13:25

  • comment vais-je sentir que le moment approche ?
  • vais-je enfin sentir les contractions ?
  • est-ce que la poche des eaux va se rompre en premier ?
  • serai-je seule à la maison ?
  • aurai-je le temps de faire le travail préparatoire à la maison ?
  • avec Léomath ? seule ? un peu des deux ?
  • devrai-je l'appeler au travail ?
  • est-ce que ce sera de jour ou de nuit ?
  • est-ce que ce sera long ? douloureux ?
  • serons-nous complices ? agacés ? concentrés ? moi dans ma douleur et lui dans l'interrogation ?
  • et le trajet vers la maternité ? de jour ? de nuit ? pendant les embouteillages ?
  • et l'ambiance dans la voiture ? tendue ? douloureuse ? inquiète ? impatiente ? pressée ?
  • et le trajet que Léomath n'a toujours pas regardé ? va-t-on se perdre ? vais-je avoir envie de le tuer ?
  • et l'arrivée à la maternité ? accueillante ? pressée ? tendue ?
  • y aura-t-il des faux départs ? des retours à la maison ?
  • et l'après ? long et seuls pour le pré-travail ? ou efficace et rapide ?
  • est-ce que tout se passera bien avec la péridurale ?
  • est-ce que "ma" sage-femme sera là ? est-ce que "mon" gynéco sera là ?
  • et l'accouchement en lui-même ? ça, je le laisse entre les mains des professionnels, trop de possibilités, trop flou
  • et l'après avec le bébé ? magique ? bizarre ? trop épuisés ?

 

Je n'ai pas de véritables peurs pour cet accouchement, je ne m'en fais ni une image idyllique, ni un film d'horreur, mais je me pose des questions.

 

J'aime le côté "surprise" du : quand est-ce que ça va arriver, dans 2 heures ou dans 10 jours, chez moi ou à Leclerc, seule ou avec Léomath ou plus de personnes, contractions ou perte des eaux etc.

 

Et puis il y a l'après accouchement, plein de mystères sur ce bébé que je côtoie depuis 9 mois, mais que je ne connais pas. Comment sera-t-il ? Et moi, comment je vais être avec lui ? Et Léomath ? Et notre couple ? Comment allons-nous réagir à deux face ce bébé qui va tout changer ?

 

Et puis il y a l'allaitement, qu'on a choisi à deux depuis longtemps maintenant. Comment va-t-il se mettre en place ? Douloureusement ? Avec plein de questions, de doutes ?

 

Les premiers jours à la maison, on sera que tous les deux... les pionniers de la découverte de bébé et de son fonctionnement !! :-)

 

Après, il y aura mes parents, la mère de Léomath sûrement. Ma soeur, pas sûr du tout apparemment. Bref, y aura du monde, est-ce que ce sera mieux ? Ou perturbant ? Est-ce que nos parents vont se rencontrer ??

 

Est-ce que le bébé va être assez urbain pour arriver quand ma coupine sera encore en vacances dans le coin ? Plus ça va, moins j'y crois ! Il en fait déjà rien qu'à sa tête ! Mais bon, elle sera a priori sa première baby-sitter, à Paris ! Sacré privilège quand même !

 

Bref, des questions...

 

PS : j'ai tapé "accouchement" pour trouver une illustration à cette note... ce n'était peut-être pas indispensable de voir ça... !

Repost 0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 14:00

 

Je suis à 12 jours du terme et les signes annonciateurs d'un accouchement imminent ne sont pas au rendez-vous. Le bébé n'est pas descendu et le gynéco, consulté hier, m'a confirmé que le col était toujours bien bien fermé !

Malgré ce que je pensais, ça ne me stresse pas, peut-être justement parce que je ne sens pas mon corps prêt à l'accouchement.

Quoiqu'il en soit, je continue ma petite vie tranquillou. Je me lève en même temps que Léomath le matin, ce qui me permet d'avoir un rythme régulier. Pas de grasses mat' répétées avec journée et repas décalés, je suis fière de moi !

Enfin... pas de grasse mat' en me levant à 9h... je pense que d'ici peu, je me ferai doucement rire en lisant ça !!

 

Les garçons ont déménagé leur bureau chez l'Associé il y a 3 semaines et je déguste vraiment mon congé maternité depuis ce moment-là. Je me sens bien plus libre de faire ce dont j'ai envie, en écoutant la musique qui me plait etc.

La chambre du bébé est prête, sachant qu'à part ranger le bazar et monter la table à langer, je n'y ai pas fait grand chose. Pas de grands travaux, de peinture, de chambre complète qui coûte un rein. Non, on reste sobre, à notre image. On va avoir un bébé, pas un roi ou le messie.

A 3 semaines du terme j'ai réalisé que je n'avais pas le début de ce qu'il me fallait pour le sac de maternité (mis à part les vêtements pour le bb) et même si je commençais à me dire qu'il n'allait finalement pas être si en avance que ça, il valait mieux jouer la sécurité. Du coup, je suis quasiment au point, ne me manque que les vêtements de jour pour moi... j'ai du mal à savoir ce qu'il faudrait en fait.

 

Est-ce que le terme a porté de main me permet de me projeter enfin dans mon nouveau rôle de maman ?

Non. Je commence tout juste à réfléchir aux problèmes concrets du genre : il nous faudrait peut-être un cosy et une poussette, la poussette peut attendre, mais le cosy qu'on va avoir n'a pas de châssis et n'est donc utilisable qu'en voiture... pas pratique.

Des considérations pratiques de parents donc... mais pour ce qui est de réaliser vraiment que je vais être maman, responsable à vie d'un être vivant totalement dépendant de moi pendant pas mal de temps... non. Et je me dis que c'est sûrement pas plus mal comme ça et que de toute façon, c'est quelque chose qu'on apprend petit à petit. Et sûrement en se disant qu'il est mieux de ne pas tout savoir d'un coup, sinon on ne prend pas la décision d'avoir un enfant :-)

 

Par ailleurs, on a décidé de faire notre premier voyage à trois mi-juin. Le bébé aura un mois. C'est le concert de Leonard Cohen à Paris qui a créé l'occasion. Date unique en France et vu son grand âge, peut-être son dernier concert... c'est ce qu'on se dit à chaque fois, mais pour le moment le bonhomme tient le coup. Quoiqu'il en soit, on avait réussi à le rater quand on était à Paris, on y va maintenant qu'on habite à des centaines de km... logique ! Ca nous permettra de revoir nos amis et de présenter notre oeuvre !

Je suis super contente qu'on fasse ce voyage. Ca va nous obliger à bouger, à ne pas nous enfermer chez nous sous prétexte qu'on a un enfant. Je me pose des questions sur le déroulement, dans le train, entre nos différents amis à voir etc. bien sûr, mais je me dis que maintenant que les billets sont pris c'est bon, il nous restera plus qu'à nous lancer dans l'aventure et à nous débrouiller !

On va être parents, mais on continue à vivre quand même !!

 

Et sinon avec Leomath, ça va bien !! J'ai un peu peur de l'écrire... au cas où ça me porterait la poisse, mais ça fait 2 semaines que la communication est bonne, pas de grésillements sur la ligne et ça fait du bien !!!

Je pense qu'inconsciemment on se dit qu'il est important qu'on soit en phase tous les deux pour cet accouchement qui finira bien par arriver !!

 

Enjoy!

 

PS : je patauge un peu avec la mise à jour d'overblog... je ne peux pas mettre les images comme je veux.

Repost 0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 10:00

Sang.jpg

 

Et ma grossesse dans tout ça ? 

Eh bien on me fait des misères !
J'ai un peu l'impression de camper au labo d'analyses médicales du village d'à côté et de passer le reste du temps chez la généraliste, le gynéco, l'endocrinologue et autre radiologue ! Ah oui, j'oubliais aussi la sage-femme !

Et pourtant... je vais bien !! Du moins, moins mal que tous ces rendez-vous le laissent penser.
Suite à mes deux semaines sans sucre (hum hum), j'ai fait mon marathon de 4 prises de sang dans la même journée... je suis capable d'aller au labo les yeux fermés !
Le we qui précédait ce test ultime, j'étais chez mes parents pour notre traditionnel week-end des anniversaires du premier semestre. Je dois dire que n'étant pas très inquiète quant à mon diabète, j'ai fait un minimum honneur aux gaufrettes, bottereaux et autres cakes... question d'éducation ! 


Résultat d'analyse en main (que je n'ai pas pu lire... il n'y avait pas les fourchettes de résultats à côté), je suis allée au rendez-vous supplémentaire que le gynéco m'avait donné, pour surveiller le poids du bébé.
Bonne nouvelle, celui-ci a non seulement repris du poil de la bête mais il en a profité pour tourner... ça, c'est fait !
Par contre, mon (beau) gynéco (sans blouse blanche) a confirmé mon diabète. Grrrrr ! Je pensais honnêtement que le premier résultat était un faux positif !!

Je lui ai fait part de mes interrogations sur le poids de mon bébé, rapport au diabète. Il m'a dit qu'il trouvait ça très rassurant qu'il en ait repris (du poids) justement, parce que du diabète sur un poids plume, c'est encore plus inquiétant. Ah...

Bref, il m'a dit que la prochaine étape maintenant, c'était l'endocrinologue. Grumbbffl !

J'ai pu avoir rendez-vous assez rapidement, avec un petit bout de femme très jovial et dynamique. Elle m'a tout de suite dit, en regardant mes résultats : "Ah la la ! Les gynécos ont tendance à s'affoler pour rien !!"
Là, je me suis dit qu'on allait être copines toutes les deux !! 

Elle m'a posé un milliard de questions sur mes antécédents puis m'a demandé ce que je mangeais lors d'une journée-type. Et m'a dit de ne rien changer ! Re-aahhh ! 
Et puis elle m'a dit que pour être sûre, elle allait quand même me donner un dispositif pour vérifier la glycémie deux fois par jour, mais en gros, elle n'était vraiment pas inquiète. Je suis donc parée pour me piquer... mais n'étant pas une toxico très accro encore, j'ai besoin d'alarmes pour penser à le faire :-p

Je pensais m'en être bien sortie... mais elle a demandé à tâter ma thyroïde... elle ne doit pas être endocrino pour rien... et a trouvé un petit nodule. Elle a tout d'abord repoussée l'analyse de la chose pour après l'accouchement puis est revenue sur ce qu'elle disait, pensant que ça pouvait être embêtant pour le bébé.
Nous voici donc partie pour une échographie et... une autre prise de sang pour vérifier tout ça.

Ben voyons... ! 

A suivre... 


 

En attendant, Gisèle va bien [mon neveu de 3 ans voulant à tout prix connaître le nom du bébé, j'ai regardé le saint du jour prévu pour l'accouchement, pas de bol, y a pas de nom de garçon], du moins il bouge sacrément.

Léomath avait beaucoup de mal à le sentir au début (faut dire qu'il a une patience limitée et le bébé ne bougeait pas à la demande), mais maintenant il s'en donne tellement à coeur joie à tout moment que le futur papa peut s'émerveiller avec moi de tout ce dont il est capable... même d'avoir le hoquet, ce qu'il a souvent.

Je me dis qu'après l'accouchement, ça doit faire bizarre de ne plus rien sentir dans son ventre ! Cela dit, on passe rapidement à autre chose je pense !!

Repost 0
Published by moi - dans Grossesse
commenter cet article
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 15:05

Decision.jpg

 

Ca y est, les trois premiers mois sont passés, je pensais que ça rimerait juste avec : on peut enfin l'annoncer !! Apparement, ça rime davantage avec : plein de choses à décider !

Cette semaine, j'ai eu la bonne surprise d'apprendre qu'une amie était enceinte également et qu'on avait le même terme à peu près ! Là où elle m'a fait peur, c'est quand elle m'a dit que la crèche était réservée depuis 10 jours ! On n'avait pas commencé à y réfléchir nous !!

Les décisions du moment :
- nous avons notre nouvelle date de mariage et un nouveau lieu où le célébrer (l'ancien était pris), même prix, plus près de chez nous et bien plus joli ! Gros ouf de soulagement ! Ce sera donc le 24 août au lieu du 10 mai !
- du coup, il serait bon que l'on trouve rapidement un traiteur, parce que j'ai peur qu'ils soient réservés des mois à l'avance, surtout pour la période estivale

- je commence à annoncer à nos invités le décalage du mariage et la raison, il leur faut le temps de se retourner quand même (la plupart viennent de loin). Une copine que j'avais hier au téléphone me disait : mais comment vas-tu faire pour ta robe de mariée ?? En fait, il faudrait que tu la choisisses maintenant et tu feras les retouches au dernier moment ! L'idée est certes pas bête, mais je ne suis absolument pas dans le mouv' pour choisir une robe de mariée !! Et puis je ressemblerai à quoi après l'accouchement ??

- sur les 2 mn où on a parlé crèche vs nounou avec Léomath, on est plutôt parti pour la crèche.
Bon eh bien, la réalité nous a légèrement fait changer de direction... on tente quand même, mais ce sera plus sûrement une nounou, ce qui a aussi ses avantages, c'est certain.
Du coup, ces recherches ont amené les réflexions sur ma date de reprise du travail... ça paraît sûrement stupide, mais ça non plus je n'y avais pas réfléchi, je pensais avoir tout mon temps !! 
Dans ma tête, c'est assez clair, je ne suis pas tentée par un arrêt prolongé, j'ai l'impression que je serai heureuse de reprendre le travail, de reprendre "ma" vie, pour mieux retrouver le bébé après, même si c'est dur à dire tant qu'il n'est pas là.
Mais vu les dates, les congés de ma boîte, le mariage fin août, et le fait que tout se joue en septembre (nounous libérées par les scolaires), ça ne sera peut-être pas si simple. 

- cette semaine j'ai annoncé la grossesse à mon chef, je craignais un peu sa réaction, d'autant que je lui annonçais en même temps mon souhait de travailler chez moi 2 jours par semaine (because 2 h de trajet par jour).
En fait, il est tout à fait d'accord sur le principe, il m'a même proposé de travailler entièrement de chez moi (!) ce que je ne souhaite pas et qui ne correspond pas à mon travail en plus... par contre, la mise en oeuvre de la chose semble fort compliquée... les informaticiens sont sur le coup... affaire à suivre.
- si ça marche, ça voudra dire que je travaillerai à la maison avec Léomath et son associé au moins 2 jours par semaine... ça promet des sujets de blog à venir ! 

Repost 0
Published by moi - dans Grossesse
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 13:00

la-joie.jpg

 

Je n'ai pas envie de le dire trop tôt, parce qu'on ne sait jamais, en même temps j'ai décidé de parler vrai ici et si je ne dis rien, beh j'ai plus grand chose à raconter parce que ça prend quand même une sacrée place dans ma vie en ce moment, et puis c'est pas comme s'il y avait foule sur ce blog... alors j'ai décidé d'un commun accord avec moi-même de vous dire que le magnétiseur, on y croit ou pas, n'empêche que je suis tombée enceinte durant le cycle qui a suivi son intervention... eh oui !!

Alors, quid du test négatif en Irlande ? Eh bien je ne sais pas... quoiqu'il en soit mes seins étaient de plus en plus sensibles 10 jours après notre retour et zut alors j'ai retesté, le matin du départ de nos petits Ecossais et BINGO !!
Du coup, on leur a annoncé, ça ne mange pas de pain et on était tellement contents !!

Et depuis ? On vit sur un petit nuage rose (ou bleu) de félicité et de tendresse...

Ah ah ah !!

En fait non, malheureusement. Passée cette première journée de rêve et de rêves, la tension, l'incompréhension, l'agressivité et les coups de gueule sont arrivés en masse.
Je sais que c'est un grand classique, mais on n'est pas du tout sur la même longueur d'onde. Moi, je vis et goûte le moment présent, je prends soin de moi, me rends aux différents rendez-vous inhérents à la grossesse, j'écoute les changements qui se produisent et ne me projette pas du tout dans le futur... sauf peut-être pour la recherche de prénoms :-p
Léomath lui, était déjà en état de stress rapport à son arrêt de cigarette (encore et toujours), mais surtout rapport à la boîte qu'il est en train de quitter et à la future qu'il va monter. Et l'arrivée du bébé ajoute de l'inquiétude à tout ça.
Du coup, le soir c'est patience zéro d'un côté comme de l'autre pour différentes raisons, l'un répond par l'agressivité à une question anodine parce qu'il projette ses inquiétudes qu'il attribue à l'autre, du coup, l'autre tombe des nues et réagit super mal à cette poussée colérique... en gueulant...

Un petit nuage rose (ou bleu) de félicité et de tendresse, donc... 



Repost 0
Published by moi - dans Grossesse
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de 100 000 vérités
  • Le blog de 100 000 vérités
  • : ... et la mienne ! Juste mon grain de sel dans toute cette cacophonie.
  • Contact

Flux RSS 100 000 vérités

Recherche