Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 12:20
2 mois et des brouettes

Petit retour en arrière... J'ai écrit ça en juillet dernier.

Miniléo a déjà 2 mois. J'ai souvent lu/entendu/vu des gens dire : rooo lala, je ne me souviens plus de ma vie d'avant enfant, j'ai l'impression qu'il a toujours été là ! (ça marche aussi au pluriel). Je trouvais ça un peu bateau et niaiseux ! Je vais donc éviter de le dire... mais... hum hum.

Qu'est-ce que ça change dans notre vie, dans ma vie ? A la fois tout et rien.

Une fois l'allaitement mis en place, et le départ des gens venus nous voir, une certaine routine s'est installée. Les premières fois où j'ai dû aller à un rendez-vous avec lui, ça a été sportif !! Comment me débrouiller pour que Miniléo soit prêt, lavé, le ventre plein en étant à l'heure au rendez-vous ? Mais maintenant ça va, je suis rôdée. Et puis il y a les journées plus calmes où je me cale sur son rythme : sorties landau et/ou voiture pour les courses ou autres.

Lorsque mes parents étaient là, ils nous ont proposé de nous garder le bébé un soir pour qu'on sorte que tous les deux. Miniléo avait 2 semaines.
J'ai pas super bien vécu la soirée... c'était très étrange en fait, j'étais comme dans une bulle. Mon cerveau était très content qu'on sorte en amoureux et se disait que c'était bien qu'on se retrouve, qu'on ne soit pas que des parents, enfin surtout que je ne sois pas qu'une maman, que je puisse continuer à avoir une vie à part aussi... important pour moi.
On s'est juste fait un resto, très sympa d'ailleurs et Léomath était en verve. Mais moi, je n'arrivais pas du tout à me mettre dans la soirée, je ne parvenais pas à me concentrer sur ce qu'il disait, ni sur le resto ou même mon assiette. J'avais une partie de mon cerveau en mode "maman" qui se demandait ce que je foutais-là. Ce que me racontait Léomath m'intéressait que de très loin, moi j'avais envie de lui dire ce que le bébé avait fait dans la journée (c'est-à-dire pas grand chose, à 2 semaines...) ou ce que j'avais fait avec mes parents... ce qui ne passionne pas vraiment mon grand Léo. J'étais en total décalage par rapport à lui et j'ai eu un mal fou à lui expliquer.

Depuis ça va mieux. Notre 2e et dernière soirée en amoureux c'était pour le concert de Leonard Cohen à Paris et j'ai été bien plus dans la soirée ! On a même pu faire un rab dans un bar avant de rentrer.

Pour le moment, nos soirées sont assez identiques à l'avant-Miniléo. Léomath rentre du travail, on mange en se regardant une série, soirée tranquillou. Au début Léomath devait beaucoup (tout est relatif) aider parce que les tétées ne me permettaient pas de préparer à manger. Mais maintenant tout va bien pour le grand Léo, je peux de nouveau tout gérer (c'est mon côté langue de p*te qui ressort).

Ce que ça a changé pour nous en tant que couple. Je dirais pas grand chose. On a toujours nos périodes tendues où je suis agacée d'un rien (eh oui... psy ou pas, elles sont toujours là... peut-être moins fortes, moins longues et peut-être suis-je un peu moins butée et catégorique qu'avant... peut-être) et nos périodes où on communique, on se dit les choses naturellement et où tout va bien en somme.

Etant en congé maternité, je suis à la maison tout le temps et donc il est difficile d'aider Léomath à faire ce qu'il ne fait pas naturellement : mettre la main à la pâte. Pareil pour le bébé, il veut bien faire des gouzi-gouzi de temps en temps (de plus en plus avec l'éveil de Miniléo), mais pour ce qui est des soins donnés au bébé... pffffffiou !! J'essaie de lui garder un bain à donner par week-end... mais il lui semble impossible de le faire seul, alors que j'aimerais qu'ils partagent ce moment privilégié à deux. Et pour ce qui est des couches... comment dire, après plus de 2 mois, Léomath a changé 6 couches... dont 2 seul et jamais sur une proposition spontanée de sa part. Soupir... !

La reprise de mon travail l'inquiète beaucoup, c'est lui qui devra se charger de Miniléo le matin... ça veut dire sûrement se réveiller plus tôt qu'il ne le souhaiterait, s'occuper un minimum de lui : lui donner à manger, le changer et l'emmener chez la nounou. Etre suffisamment réveillé pour faire tout ça, sachant qu'en temps normal, pour commencer son travail à 9h30 (à 20 mn de la maison), il se lève vers 9h35...
Du coup, la reprise de mon travail m'intrigue sur sa façon de gérer les choses. Ca ne se fera sûrement pas comme je le rêverais, il ne va pas devenir lève tôt et efficace de bon matin d'un coup de baguette magique, mais il sera bien obligé de gérer un minimum et ça, c'est cool !
Par contre, pour ce qui concerne ma partie : levé vers 6h15, 2h de voiture par jour, sûrement la tête dans le fondement (une semaine tout juste après le mariage), le stress, l'inquiétude et la tristesse de quitter Miniléo + retrouver un travail dont j'ai quasiment tout oublié... eh bien, je n'y pense pas ! :-D A quoi bon ? On avisera le moment venu.

Je me cale sur le rythme de Miniléo. Le matin j'essaie de me lever une heure après sa dernière tétée, histoire d'avoir le temps de manger et de me laver avant qu'il ne se lève. Et j'y arrive bien depuis ses 3-4 semaines. Idem pour le fait de dormir chacun dans sa chambre. J'ai retrouvé la chambre conjugale après le même temps et j'en étais bien contente. Je ne me lève plus que pour les tétées et hop, chacun dans son lit. Personnellement, je dors mieux et pour lui ça ne change rien.

Ca fait 3-4 semaines maintenant que Miniléo est dans la communication : les vrais sourires, les gazouillis etc. ça change tout au niveau de l'interaction et de l'intérêt tout court. Le premier mois m'avait semblé un peu long, j'avais l'impression

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de 100 000 vérités
  • Le blog de 100 000 vérités
  • : ... et la mienne ! Juste mon grain de sel dans toute cette cacophonie.
  • Contact

Flux RSS 100 000 vérités

Recherche