Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 16:28
2 semaines

Dans 5 jours, il faudra que je laisse Miniléo à mes parents pour 2 semaines.

C'est notre choix et pour une heureuse raison : on part en voyage de noce à Cuba !! On a pris la décision en octobre dernier, et à ce moment-là, la séparation ne me semblait pas terrible.

C'était pour "dans longtemps" et puis mine de rien, on avait encore un minimum d'interactions avec lui. Je sais que cette dernière phrase peut choquer, mais comme je le disais à ma soeur il n'y a pas si longtemps, avec Miniléo, plus les jours passent, plus j'apprends à le connaître, plus je m'attache à lui, plus il y a d'interactions (justement), plus je l'aime... pour résumer.

Et le départ approchant, je me dis que ça va être difficile. Surtout pour lui, j'imagine, puisqu'il n'a pas la notion du temps et qu'il ne sait pas qu'on va revenir, quand etc., mais je commence à avoir l'estomac qui se serre en pensant à cette séparation.

J'ai toute confiance en mes parents, je sais que Miniléo sera bien avec eux. Mais il les connaît peu. Vu qu'ils habitent très loin de nous et en prévision de ce séjour, j'ai passé une semaine avec lui, chez eux, pour qu'ils reprennent le contact et découvre leur maison.

Me dire que Miniléo ne sera plus dans son univers (sa maison, la maison de la nounou), entouré des gens qu'il voit tous les jours (nous, la nounou, les autres enfants gardés avec lui), et que pendant 2 semaines il n'y aura plus : nos jeux, nos moments dans le bain, nos chants, ses jouets, le chat etc. pffffiou ça me fait bizarre.

Je sais parfaitement que c'est normal, que ça va bien se passer et je ne regrette pas notre choix, d'autant que je pense que ça va nous faire du bien à Léomath et moi. Et je sais aussi que même si certains soirs seront difficiles, de façon générale, Miniléo aura la pêche et sera tout sourire, comme toujours.

Mais mon coeur de maman se serre.

Et je me demande comment se passera notre retour, comment il va réagir. D'autant qu'il sera sportif ce retour. Déjà, on rentre le jour de son premier anniversaire, mais on arrivera tard... ce n'est même pas sûr qu'on le voit... gloups, si y a pas moyen... !

On aura 2 jours pour se retrouver et nous remettre du décalage horaire ... 2 jours chargés aussi, sûrement, puisque le 3e jour sera celui de notre 2e mariage, avec ma famille, dans mon village donc. Comment va-t-il vivre ce grand événement, comment va-t-il accepter de nous partager avec tant de monde (125 personnes à table... 200 au vin d'honneur ?).

Je pense qu'il faudra attendre le mardi suivant pour nous retrouver vraiment, grâce à notre quotidien rassurant...
Vivement les vacances, mais vivement le retour aussi !!

Repost 0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 15:45
Un début de solution

Je crois que ce qui pourrait me faire avancer dans mon couple c'est de me dire que l'homme et la femme sont différents... ouais, faut revenir aux fondamentaux.

Il y a des avancées, la femme se libère un peu, l'homme fait plus de choses dans la maison, mais au final, la femme a toujours une charge de travail bien plus élevée que l'homme.

Si déjà j'arrive à me mettre ça dans la tête, je me sentirais peut-être un peu moins spoliée au quotidien...

Je me rends compte que chez mes amies, qui me semblent être mieux loties que moi en moitié mâle... la balance est en fort déséquilibre également, mais elles le vivent plus ou moins bien selon leur degré d'acceptance (non ça ne se dit pas ?) et selon les moments aussi, j'imagine. Et surtout, certaines parviennent à demander à leur homme de faire telle ou telle chose par la douceur...
J'ai tellement de mal, moi. On m'a dit, parfois, que j'étais un peu trop brut de décoffrage, que je ne savais pas enrober les choses, que je fonçais trop dans le tas... ça doit être exactement ce qui m'empêche de demander avec moult sourires et courbettes à Léomath de bien vouloir donner le goûter à Miniléo parce que vois-tu, tu glandes sur ton ordi depuis que tu es levé (à 14 h) alors que je m'en occupe depuis 6 h ce matin, et puis j'ai une lessive à étendre, l'autre à plier et puis les courses à faire ainsi que etc. etc. etc.

Et puis je n'aime pas demander, certainement de l'orgueil mal placé, mais bon merde, on est deux dans le même bateau, non ? Il a des yeux pour voir.

Bref. Plus ça va, plus je me rends compte du nombre de femmes qui souffre de ce même déséquilibre qui m'énerve !!! Alors certes, ça ne fait pas avancer mon problème, mais ça me rassure. J'ai moins l'impression d'être avec l'homme le plus larvesque de la terre, j'ai moins l'impression que notre couple est voué à l'échec à cause de ça.

Du coup, je me dis : ah ok, c'est partout pareil à des degrés divers en fait.

Ca me fait voir les choses un peu différemment. Ca me permet de relativiser un peu et de me dire, ah oui, pour "ça" Léomath est limite pire, par contre, "ça" il ne le fait pas du tout et heureusement parce que je ne supporterais vraiment pas !

Du coup, je me dis que ça peut m'aider à ne pas m'attaquer au problème dans son ensemble pour l'éradiquer, bam ! Mais à prendre les choses une par une et évaluer le taux de gravité selon moi :-)

Prochaine étape : annoncer à Léomath qu'il va dorénavant faire sa propre lessive.

Il me reproche souvent de me plaindre alors que rien ne m'oblige à en faire tant. Que lui a un seuil de tolérance bien plus bas que le mien, alors pourquoi est-ce qu'il ferait des choses qu'il ne faisait même pas quand il était célibataire (MAIS PARCE QUE TU N'ES PLUS CÉLIBATAIRE !!!!). Il attendait toujours le dernier moment pour s'attaquer à son linge (notre première sortie à 2, après les tous premiers rendez-vous, ça a été à la laverie automatique... véridique et pas un bon souvenir... j'aurais dû me méfier !)... eh bien qu'il retrouve ses bonnes vieilles habitudes de célibataire.

J'y arriverai peut-être d'ici 22 mois, vu mon efficacité à mettre en place ce genre de choses.

Je pense que ma nouvelle psy va m'aider dans ce sens... si on arrive à se voir un jour.

Le premier rendez-vous a été raté, par sa faute. Elle avait noté le mauvais jour (échange par mail clair... notage dans son agenda pas clair).

Le 2e rendez-vous, gratuit du coup, s'est très bien passé. Je lui ai fait un tour d'horizon des protagonistes, on s'est bien comprises et les pistes de travail ont été établies. Elle est directe, chaleureuse... j'ai un bon feeling.

Le 3e rendez-vous a été raté également, par ma faute cette fois. Je me suis emmêlée les pinceaux entre l'heure de rendez-vous et l'heure à laquelle je devais partir du boulot... Un acte manqué ? Je ne pense vraiment pas parce que je réfléchissais depuis 2 jours aux sujets que je souhaitais aborder avec elle, notamment sur nos 2 semaines de voyage de noce... les vacances étant toujours un moment délicat à passer. Et beh du coup, on se reverra après... dommage...

Cette lente prise de conscience (déséquilibre des tâches tout ça) ne me permet pas du tout de me détendre du slip au quotidien, pour le moment... mais j'ai quand même l'impression que ça va dans le bon sens.

Repost 0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 14:00

 

Je suis à 12 jours du terme et les signes annonciateurs d'un accouchement imminent ne sont pas au rendez-vous. Le bébé n'est pas descendu et le gynéco, consulté hier, m'a confirmé que le col était toujours bien bien fermé !

Malgré ce que je pensais, ça ne me stresse pas, peut-être justement parce que je ne sens pas mon corps prêt à l'accouchement.

Quoiqu'il en soit, je continue ma petite vie tranquillou. Je me lève en même temps que Léomath le matin, ce qui me permet d'avoir un rythme régulier. Pas de grasses mat' répétées avec journée et repas décalés, je suis fière de moi !

Enfin... pas de grasse mat' en me levant à 9h... je pense que d'ici peu, je me ferai doucement rire en lisant ça !!

 

Les garçons ont déménagé leur bureau chez l'Associé il y a 3 semaines et je déguste vraiment mon congé maternité depuis ce moment-là. Je me sens bien plus libre de faire ce dont j'ai envie, en écoutant la musique qui me plait etc.

La chambre du bébé est prête, sachant qu'à part ranger le bazar et monter la table à langer, je n'y ai pas fait grand chose. Pas de grands travaux, de peinture, de chambre complète qui coûte un rein. Non, on reste sobre, à notre image. On va avoir un bébé, pas un roi ou le messie.

A 3 semaines du terme j'ai réalisé que je n'avais pas le début de ce qu'il me fallait pour le sac de maternité (mis à part les vêtements pour le bb) et même si je commençais à me dire qu'il n'allait finalement pas être si en avance que ça, il valait mieux jouer la sécurité. Du coup, je suis quasiment au point, ne me manque que les vêtements de jour pour moi... j'ai du mal à savoir ce qu'il faudrait en fait.

 

Est-ce que le terme a porté de main me permet de me projeter enfin dans mon nouveau rôle de maman ?

Non. Je commence tout juste à réfléchir aux problèmes concrets du genre : il nous faudrait peut-être un cosy et une poussette, la poussette peut attendre, mais le cosy qu'on va avoir n'a pas de châssis et n'est donc utilisable qu'en voiture... pas pratique.

Des considérations pratiques de parents donc... mais pour ce qui est de réaliser vraiment que je vais être maman, responsable à vie d'un être vivant totalement dépendant de moi pendant pas mal de temps... non. Et je me dis que c'est sûrement pas plus mal comme ça et que de toute façon, c'est quelque chose qu'on apprend petit à petit. Et sûrement en se disant qu'il est mieux de ne pas tout savoir d'un coup, sinon on ne prend pas la décision d'avoir un enfant :-)

 

Par ailleurs, on a décidé de faire notre premier voyage à trois mi-juin. Le bébé aura un mois. C'est le concert de Leonard Cohen à Paris qui a créé l'occasion. Date unique en France et vu son grand âge, peut-être son dernier concert... c'est ce qu'on se dit à chaque fois, mais pour le moment le bonhomme tient le coup. Quoiqu'il en soit, on avait réussi à le rater quand on était à Paris, on y va maintenant qu'on habite à des centaines de km... logique ! Ca nous permettra de revoir nos amis et de présenter notre oeuvre !

Je suis super contente qu'on fasse ce voyage. Ca va nous obliger à bouger, à ne pas nous enfermer chez nous sous prétexte qu'on a un enfant. Je me pose des questions sur le déroulement, dans le train, entre nos différents amis à voir etc. bien sûr, mais je me dis que maintenant que les billets sont pris c'est bon, il nous restera plus qu'à nous lancer dans l'aventure et à nous débrouiller !

On va être parents, mais on continue à vivre quand même !!

 

Et sinon avec Leomath, ça va bien !! J'ai un peu peur de l'écrire... au cas où ça me porterait la poisse, mais ça fait 2 semaines que la communication est bonne, pas de grésillements sur la ligne et ça fait du bien !!!

Je pense qu'inconsciemment on se dit qu'il est important qu'on soit en phase tous les deux pour cet accouchement qui finira bien par arriver !!

 

Enjoy!

 

PS : je patauge un peu avec la mise à jour d'overblog... je ne peux pas mettre les images comme je veux.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de 100 000 vérités
  • Le blog de 100 000 vérités
  • : ... et la mienne ! Juste mon grain de sel dans toute cette cacophonie.
  • Contact

Flux RSS 100 000 vérités

Recherche