Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 14:46
Le partage des tâches

Le principal sujet de nos disputes, le sujet qui me fait partir dans les tours très vite, mon leitmotiv lors des engueulades... c'est le partage (inégal) des tâches.

Et pourtant, je ne suis pas très au clair avec ça.

La balance est déséquilibrée entre Léomath et moi. C'est su et reconnu par les deux partis. La plupart du temps je m'en accommode, voire, je m'enorgueillis de mon organisation, du dîner que je viens de faire (un vrai plat avec de vrais légumes et qu'en plus c'est bon et qu'en plus Léomath se ressert !), de m'occuper de Miniléo, du temps qu'on passe tous les deux etc.

Et puis je dois reconnaître que j'aime me sentir indispensable. Qui est-ce qui fait tourner cette maison, hein ? Qui c'est ?!

Mais justement, pour tout ce temps que je donne à la communauté (entendre nous 3), j'aimerais une reconnaissance spontanée et sincère de Léomath... chaque jour, pour chacune de mes œuvres ! Alors qu'il serait plutôt du genre à ne rien remarquer du tout et à s’enorgueillir quand il change une couche.

Ca c'est une partie du problème, l'autre c'est l'air du temps.
La femme doit être indépendante, se libérer de toutes ces tâches aliénantes pendant que l'homme au contraire, se modernise en prenant sa part efficacement et avec le sourire en plus.

Or, si une part de moi aime maîtriser, gérer, organiser, planifier ; une part plus importante encore est fainéante et ne demanderait qu'à déléguer.

J'ai du mal à assumer notre partage des tâches parce qu'il n'est pas vraiment de mon fait... il est essentiellement dû à l'inertie de Léomath et l'obligation que je ressens de faire les choses moi-même, vu qu'il me semble impensable de ne rien faire.

Mon moi naturel pencherait vers la modernité et l'équité, mais la réalité de mon couple me pousse à me bouger les fesses et il en découle une certaine fierté pour tout ce que je parviens à faire.

Du coup, il arrive très souvent que je sois occupée à une tâche ou une autre, légère, chantante, de bonne humeur et l'arrivée de Léomath casse mon élan. Il n'a même pas besoin d'ouvrir la bouche pour que je sois irritée. Sa présence suffit à faire remonter mon malaise : le fait que je sois en train de "travailler" et lui non (soit qu'il dormait ou jouait à un jeu vidéo), met le doigt sur le rôle que je pense que la société m'attribue : celui de la fille qui se laisse marcher sur les pieds, qui se fait exploiter par son mec.

Comment est-ce que je peux changer mon propre regard ?

La société a-t-elle des vues si tranchées ? Et même si c'était le cas, le problème vient de moi, de ma perception des choses, pas de la société.

Le problème vient également de Léomath qui n'en fout pas lourd, c'est un fait, mais on y travaille... lentement mais sûrement.

J'aimerais parvenir à modifier ma perception des choses. Réussir à accepter notre partage non équitable des tâches ménagères, ne pas rester schizophrénique sur le sujet : intérieurement prendre mon pied à faire des choses / extérieurement en vouloir à mort à Léomath parce que c'est moi qui fait tout dans cette maison !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de 100 000 vérités
  • Le blog de 100 000 vérités
  • : ... et la mienne ! Juste mon grain de sel dans toute cette cacophonie.
  • Contact

Flux RSS 100 000 vérités

Recherche